Livraison offerte à partir de 250 euros d’achat

Découvrez l'interview de Mélanie, la Dailie Woman du mois d'octobre !

Tous les mois, la team Dailie a décidé de mettre en avant une femme pour l’interroger sur son rapport à la mode, aux vêtements, à son style dans une petite interview retranscrite à l’écrit.

Ces interviews prendront la forme d’articles sur le Dailie Blog disponible sur notre eshop et par email dans la Dailie News.
Laissez-vous embarquer par ces femmes qui nous partagent un petit bout d’elle-même, le temps d’un questions-réponses.

« Vous êtes toutes inspirantes ! Si vous aussi, vous voulez partager votre point de vue sur la mode, votre style ou encore le made in France, n’hésitez-pas à nous tagguer sur vos photos Instagram en Dailie. Tous les mois, nous choisirons l’une d’entre vous pour incarner la Dailie Woman du mois. »

Bonjour Mélanie, peux-tu te présenter pour commencer ?

Je m’appelle Mélanie, j’ai 33 ans, j’habite en Picardie, je suis médecin généraliste et maman d’un petit garçon de 2 ans.

Quel rôle joue la mode dans ton quotidien ? Dans ton métier ?

Alors aujourd’hui par exemple je porte une body bleu électrique et la jupe léopard Dailie alors que je travaillais à la clinique !
Cela doit faire 2 ou 3 ans que je me mets moins de limites dans la façon de m’habiller.
Comme beaucoup de femmes, avant, je n’osais pas tout porter parce que j’avais des rondeurs, mais aujourd’hui, je porte du blanc, des motifs, de tout.
J’ai un regard plus bienveillant sur mon corps depuis quelques années et je m’autorise beaucoup plus de choses. La mode est faite pour s’amuser, la vie est trop courte.
Je veux porter toutes les fringues que j’aime, tous les jours.

En trois mots comment définirais-tu ton style ?

Je n’ai pas vraiment un style à proprement parler. J’aime que ça soit fun, coloré, éclectique et si un jour j’ai envie de porter quelque chose de court, je le porte, je ne me mets pas de barrières.
Le maître mot, c’est la couleur ! 

Quel rapport as-tu avec la mode ?

Depuis que je me suis libérée de cette image, que je me moque du regard que les autres posent sur moi, c’est mon regard sur moi-même qui est devenu important.
Aujourd’hui, je m’habille pour moi et pas pour les autres.
J’ai aussi commencé à réfléchir sur ma consommation de vêtements, à acheter beaucoup plus éthique et à réduire drastiquement la fast-fashion.
C’est important pour le gens qui produisent tous ces vêtements, pour l’environnement, pour avoir des pièces durables et pas jetables.
Depuis quelques années j’essaye vraiment de faire attention à ma consommation et je n’achète plus que rarement de la fast-fashion.

Que penses-tu du made in France ?

Le made in Europe est hyper important et le made in France l’est d’autant plus.
Je pense aussi à d’autres marques comme contrejour et Rezine Paris qui font du made in France. Il faut les encourager et les aider à se développer.
C’est important pour notre économie, pour l’impact environnemental et pour la planète.
Personnellement, j’accepte de payer plus cher et d’acheter moins, si les pièces sont faites dans de bonnes conditions, avec de bonnes matières.
La mode c’est fun, on s’amuse ! Si je mets une robe colorée, ça me met de bonne humeur, mais le but n’est pas de remplir ses placards avec des vêtements qui vont polluer la planète.
Il faut faire attention à notre consommation, ce n’est pas facile pour tout le monde financièrement, mais je pense que cela se fera au fur et à mesure.

Le made in France qu’est-ce que ça t’évoque ?

La qualité. Ce qui me rassure, c’est que je sais que c’est produit par des personnes qui ont accès au droit du travail français. C’est être assuré que c’est bien fait dans de bonnes conditions.

Une pièce ou un motif fétiche ?

Je suis très léopard. Ça revient en force depuis 2 ans, mais moi ça fait des années que j’adore !
C’est vraiment mon motif fétiche. Pour moi c’est un basique hyper facile à assortir. Ce sont des couleurs neutres bien que ce soit un motif et on peut le marier avec toutes les couleurs.

Mélanie dailiewomen octobre 2022


C’est un tel indispensable pour moi que j’ai plusieurs jupes léopard ! Elles n’ont pas la même coupe, pas le même motif, pas le même rendu, j’adore ! 

Qui ou qu’est-ce qui t’inspire le plus ?

Des filles qui dégagent des choses avec un style particulier ou bien que mettent en valeurs leurs rondeurs. Je pense à Stéphanie (@stephaniezwicky), Pauline (@paulineprivez), Yasmine (@ely_killeuse), Juliette (@juliettekitsch), Coline (@coline) et bien sûr Emilie (@emiliebrunette) qui m’ont fait changer mon regard sur moi.
Elles m’ont libérée du regard des autres sur mes looks alors qu’il ne s’agit pas forcément de personnes qui vont coller à ma morphologie, mais ce sont des filles qui dégagent des trucs.
À mon tour il y a quelques mois, j’ai commencé à poster des looks assez régulièrement sur Instagram, d’abord en stories et ensuite en posts. Ça permet de discuter avec des filles de tous horizons. On parle de mode, d’image et de confiance en soi. Il y a pas longtemps, une fille m’a envoyé une photo d’elle avec une jupe et une ceinture, ce que je porte souvent, en me disant qu’elle était sortie de sa zone de confort, j’étais super contente !

Comment connais-tu Dailie ?

Via Émilie que je suis depuis un bout de temps sur les réseaux sociaux.
Je n’ai pas la même morphologie qu’elle, mais elle est tellement inspirante qu’elle me permet malgré tout de me projeter.
Si je pense à des collaborations qu’elle a faites avec La Redoute par exemple, j’ai déjà acheté des pièces sur leur site parce qu’Émilie les portait !

Qu’est-ce qui est important pour toi dans une marque ? Qu’est-ce qui t’a attiré chez Dailie ?

Ce qui est important, c’est que Dailie va du 32 au 50. Pour une marque qui se lance c’est quand même génial.
Vous englobez un maximum de personnes niveau taille. Lorsqu’on sent qu’on peut trouver chaussure à son pied.
Le made in France et la précommande aussi, c’est bien. Alors oui, on attend un peu plus, mais on réfléchit aussi un peu plus au lieu d’acheter sur un coup de tête. Ça évite la surproduction.
Et aussi j’apprécie le fait que vous proposiez des basiques intemporels de qualité avec un twist en plus.
J’aime bien le t-shirt Samuel pour ça, j’adore son esprit rock et féminin à la fois et le message qu’il fait passer, de femme puissante !

Confort ou style pour un vêtement ?

Si un vêtement est stylé, mais pas confortable, ce n’est même pas la peine ! Comment voulez-vous porter un vêtement qu’on a envie d’enlever au bout de 5 min ?!
Il faut que ça soit confortable ET stylé. Je déteste être serrée dans mes fringues.
Je n’ai pas envie de porter du loose en permanence bien sûr, mais quand même du confort, c’est le maître mot.

Un dernier mot ?

La vie est courte donc les fringues pour moi, c’est que du kiff, que de la bonne humeur ! Certains mettent des fringues pour s’habiller, moi c’est pour être de bonne humeur chaque jour.
Il faut porter les fringues que l’on veut, peu importe les regards et vraiment essayer de ne pas prendre en compte le regard des autres.
Tenter de s’aimer un minimum ! On ne s'aime pas à fond tous les jours, toutes les heures, mais si on arrive à un minimum d’amour, la vie est quand même plus belle !

 

Retrouvez Mélanie @maileuhnaye sur Instagram pour sa bonne humeur et ses superbes looks colorés !

Message précédent Poste suivant